Cape Town, la cosmopolite

IMGP5272

Cape Town – Day 1

Le réveil est difficile. A notre arrivée au Carnival Court Backpacker, nous avons découvert que ce backpacker n’était pas du tout propice au repos. En effet, un DJ mixait ce soir là. Et si ce n’était que de la house, ça serait passé. Mais on a eu droit à du dubstep ! Je n’ai rien contre, au contraire. Mais de 21h à 3h quand tu essayes de dormir… Compliqué c’t’histoire encore ! Sans compter que la fenêtre de notre chambre ne fermait pas et donnait sur le quartier des bars de Long Street. C’était donc ambiance fin du monde jusqu’à 3h avec les cris dehors et les tremblements des murs causés par les basses de notre cher DJ J Autant dire que nous n’avons pas dormi beaucoup !

IMGP5280Cette journée sera donc lazyyyyy. Nous flânons un peu dans Cape Town et tombons sur le Waterfront. On sent que la ville est plus cosmopolite. Les blancs ne sont plus en minorité (ou sinon dans une très moindre mesure) et nous ne nous sentons plus observés comme c’est parfois le cas à Durban. Nous errons jusqu’au Food Market où l’on trouve toute sorte de nourriture. Salade composée, burgers, viande séchée, smoothies, cafés aux milles saveurs, en passant par des crêpes, des burgers, des burgers, des chocolats, des fruits, des confitures, des burgers, et encore des burgers. LA spécialité sud africaine finalement ! J’opte pour un burger avec un steak d’autruche, des ognons et une mousse de vin rouge. The best burger EVER ! Avant de repartir je prends un smoothie kiwi, mangue, pomme, banane, gingembre. Y’a de quoi devenir accro. Le tout pour environ 5€ !

Nous errons encore dans le Waterfront (je vous avais dit que ça serait lazy aujourd’hui) et tombons finalement sur Mégan, Sarrah et Rosa, une amie colombienne qui est dans le même backpacker qu’elles. Elles partaient faire du shopping au Victoria Mall même si Mégan n’était pas complètement dans le même esprit. Elle a donc décidé de nous retrouver un peu plus tard dans Long Street pour prendre un café. Nous discutons un peu et elle nous raconte le Cape Peninsula Tour que nous devons faire dans 2 jours plus tard. Spoilt ! Mais on n’a un peu cherché !

IMGP5270

IMGP5284Nous nous donnons ensuite rendez-vous pour passer la soirée ensemble et partons faire une bonne sieste. La vie citadine est tout de même moins folle qu’à la campagne ! Nous partons chercher Mégan à son backpacker et nous partons avec elle, Sarrah, Rosa et Erika, une autre amie résidant avec elles, en quête d’un restaurant pas trop mal. N’arrivant pas à nous décider, nous nous installons dans le premier restaurant qui vient. La musique y est très forte, il n’y a que des noirs mais peu importe, on ne nous dévisage pas comme à Durban mais la bouffe y est bonne et les serveurs sympas. Bonne pioche ! Après manger, nous allons dans un bar enquiller quelques shots (Michael et moi avions bien repéré la pancarte « shooter : R5 » durant la journée) mais l’ambiance n’y est pas alors nous retournons au backpacker des filles où nous finissons la soirée… sur le toit ! Nous pouvons enfin discuter calmement autour d’une bière et avec vue sur toute la ville sans avoir à hausser la voix à cause de la musique. Nous faisons donc plus facilement connaissance avec Erika et Rosa. Rosa travaillait sur Johannesburg et est actuellement en vacances avant de repartir chez elle à Bogota (la capitale colombienne, ndlr). Erika, quant à elle, est hollandaise et fait du volontariat dans les townships autour du Cap. Vraiment cool ce roadtrip, on rencontre tellement de gens d’horizons différents et qui ont toujours quelque chose d’extraordinaire à raconter ! Nous projetons également d’aller à Table Mountain tous ensemble demain.

Par contre, je suis incapable de raconter la toute fin de la soirée, Michael non plus. Apparemment, il faut se méfier de l’Amarula…

Cape Town – Day 2

Réveil une nouvelle fois difficile mais il va falloir se faire au bordel de Long Street. Nous retrouvons Mégan, Sarrah, Rosa et Erika à leur backpacker pour prendre le petit déjeuner en ville. Sauf que c’est « Happy Friday » aujourd’hui… Tout est donc fermé à l’exception du Pick’n’Pay, une chaîne de supermarché. Nous y achetons donc nos sandwichs et notre petit déj’ avant de prendre un minibus taxi direction Table Mountain.

DCIM100GOPRO

« It’s seven fifty ! »

Habitué à la façon d’annoncer les prix à Durban, j’hallucine un peu. 750 rands pour 10 minutes de trajet ?! Bref, malentendu vite dissipé. 7,50 rands pour aller à Table Mountain ?! Okay, sure haha ! Les minibus taxis sont quand même bien plus safe ici qu’à Durban. Ils semblent respecter le code de la route, eux.

DCIM100GOPROUne fois rendus au téléphérique du Table Mountain, c’est la désillusion. Le câble est fermé à cause du vent et un gros nuage campe au sommet de la montagne. En plus, Michael et moi n’avons pas pris de sweat vu le temps qu’il faisait au réveil… Grosse période de doute. Rosa, Erika et Sarrah décide de rebrousser chemin. Mégan semble indécise tandis que nous songeons tout de même sérieusement à nous risquer dans la montagne malgré la mise en garde d’un guide. Cela semble motiver Mégan. Ayant la flemme de retourner au backpacker nous chercher des sweats, j’investis dans un magnifique sweat bleu marine CAPE TOWN pour 250 rands. Michael, quant à lui, est assez petit pour rentrer dans une des polaires que Mégan avait dans son sac. Je positive tout de même en me disant que ça me fera un souvenir !

L’ascension est difficile. Il s’agit en fait d’un immense escalier, avec d’immenses marches qui nous conduit en serpentin à plus de 1000m d’altitude. Dur pour les cuisses ! Nous ne regrettons pas d’avoir osé braver les dangers évoqués par le guide et profitons d’une vue panoramique sur tout Cape Town, Lion’s Head et Robben Island durant l’ascension. Lorsque nous regardons vers le sommet s’ajoute une dimension mystérieuse à notre randonnée. Le nuage forme un brouillard très épais plus haut dans la gorge. Et cette dimension devient presque apocalyptique lorsque vient s’ajouter le vent. Nous ne le sentions pas au début de la randonnée mais une fois dans l’axe du vent, il vient nous geler les entrailles par rafales d’autant plus forte qu’elles sont accélérées par effet venturi. Ouai, j’aime sortir ma science. Au moins ça me donne l’impression que la prépa scientifique ne m’a pas été complètement inutile !

IMGP5304

Une fois au sommet, rien. Que du brouillard et un vent super froid. Je me demande bien comment la française que nous avons croisé alors qu’elle redescendait a pu nous dire que ça valait franchement le coup. On se félicite tout de même de l’avoir fait. Nous mangeons puis redescendons dans la foulée. Il fait trop froid là haut ! Et cette fois, ce ne sont pas les cuisses qui prennent mais les genoux…

IMGP5316Rendu en bas, nous nous mettons à faire du stop pour aller à Bo Kaap, le quartier musulman aux maisons de toutes les couleurs. Je crois que sur toutes les voitures qui sont passées devant nous, c’est la plus improbable qui s’est arrêtée ! C’est une famille sud africaine qui nous prend alors que la voiture était déjà pleine. C’est donc entassés à 6 à l’arrière de la voiture que nous rejoignons le quartier de Bo Kaap.

Le saviez-vous ? Les maisons de Bo Kaap doivent leurs couleurs aux esclaves de l’époque. Ces derniers n’avaient pas le droit de s’habiller autrement qu’en blanc. Alors, comme pour se défouler, ils ont décidé de peindre leurs maisons en bleu, jaune, rose, vert etc…

Nous filons ensuite au Waterfront faire quelques courses pour les petits dej puis nous rentrons chacun dans nos backpackers avant de nous retrouver au même resto que la veille. Nous profitons de notre passage au backpacker pour annuler notre dernière nuit et réserver une nuit à Wilderness, qui nous trottait pas mal dans la tête depuis que nous sommes passés devant. En plus, ça sera une occasion de VRAIMENT se reposer parce que Long Street, ça sera pas possible beaucoup plus longtemps ! Une fois au resto, on sent que tout le monde est fatigué. Nous n’insistons pas et nous contentons de manger, payer l’addition puis dodo !

Cape Town – Day 3

Sans titreDebout dès l’aube, aujourd’hui on fait le Cape Peninsula Tour ! On serait restés dormir un peu plus mais le Bazbus est censé venir tôt pour nous y emmener. Oui, j’ai bien dit « censé ». Parce que nous avons attendu très très trèèèèèèèèèès longtemps. Michael est monté une fois pour demander à l’accueil si le Bazbus ne nous aurait pas oublié ou quelques chose dans le genre mais apparemment non. Une demi-heure plus tard, je remonte. Et il s’avère que le Bazbus ne viendra qu’à 10h30 au lieu de 7h à cause du marathon « Two Ocean One Spirit ». Contents ! On aurait pu dormir en plus ! A 10h, la réceptionniste revient nous voir pour nous annoncer que le tour est finalement annulé… Encore plus contents ! Je râle un peu et arrive à nous faire rembourser. Il est 10h et tentons de trouver un plan pour faire quand même quelque chose de notre journée. Nous décidons de quand même faire le tour mais par nos propres moyens. Nous sautons dans le premier train direction Simon’s Town pour voir les pingouins de Boulder’s Beach.

Nous dormons quasiment tout le long du trajet. Le temps est très limite et le vent est très fort. Il souffle à plus de 50 nœuds. Nous allons voir les pingouins mais ce n’est pas très agréable, nous nous faisons fouetter par le sable. On aura été chanceux avec le temps sur la presque totalité du road trip mais depuis hier, ce n’est pas ça. Nous décidons ensuite de rentrer, tant pis pour Cape Point et Hout Bay. Peut-être une prochaine fois, qui sait ?

IMGP5356

A la gare de Simon’s Town, la guichetière nous annonce que l’imprimante à billet ne marche plus et qu’il faudra acheter notre billet une fois au Cap. TROLOLO ! Donc au final, au lieu de claquer 600 rands pour le Cape Peninsula Tour, nous avons dépensé 14 rands l’aller retour Cape Town – Simon’s Town et 45 rands pour voir les pingouins. Soit 59 rands pour un tiers du tour organisé. Habile !

Fin de la journée. Demain sera peut être un jour meilleur. Ce serait dommage d’annuler notre session de kloofing à cause de la météo… On sent tout de même notre énergie nous quitter, il est temps que la fin du séjour au Cap se finisse et que nous rentrions parce que là, nous sommes épuisés.

IMGP5359

Cape Town – Day 4

Encore une fois sur le pied de guerre très tôt le matin. Nous prenons notre petit déj’ en pensant qu’il est 6h30 du matin. Sauf qu’un coup d’œil sur l’horloge de la salle à manger nous indique qu’il est en fait 5h30… Nice le changement d’horaire imprévu… Au moins, on ne risque pas d’être en retard à notre rendez-vous au bureau d’ « Abseiling Africa », une sorte d’agence spécialisée dans les voyages pour les accros aux sensations fortes.

IMGP5380

Johan, notre guide pour la journée, nous avoue qu’il est possible que nous ne nous risquions pas dans la Kogelberg Nature Reserve à cause du vent qui apparemment y est très fort. On tire un peu la tronche mais, étant à 1h de route des lieux, nous partons tout de même vérifier la véracité des prévisions météorologiques. Sur la route, il y a de quoi se décourager. La mer moutonne tellement qu’elle en est presque plus blanche que bleue… Une fois arrivé en bas de la gorge, nous prenons notre petit déjeuner dans une auberge de jeunesse et y récupérons nos packs de bouffe pour le reste de la journée. Selon Johan, la gorge nous abrite un peu du vent. Nous finalement tentons le coup ! Hallelujah !

Nous partons donc avec Johan pour une randonnée jusqu’aux spots de kloofing. Au fait, c’est quoi le kloofing ? C’est le p’tit que l’on donne au sport qui consiste à sauter dans des piscines naturelles depuis des rochers en hauteur ou des falaises. Ca sera notre première fois, et nous sommes quelque peu excités ! Etant un « adrenalin junky », je sens que je vais être servi !

DCIM100GOPRO

Durant notre petite balade, Johan nous parle de la réserve. Sa faune, sa flore etc… Au printemps et en été, on peut même voir des scorpions et des cobras ! Les paysages sont, une fois de plus, somptueux ! Les montagnes sont d’un rose orangé et contrastent avec la verdure et le bleu de la mer que l’on peut apercevoir au loin. De plus, elles donnent une couleur rouge foncé à l’eau des « rock pools » que l’on croise. Décidément, l’Afrique du Sud n’a pas fini de nous en mettre plein la vue !

2Johan nous conduit ensuite à une de ces piscines naturelles. Elle est un peu plus grande que celles que l’on a croisées précédemment et sera le théâtre de notre premier saut ! Pour le moment, nous sommes simplement invités à aller goûter l’eau. Tous en maillots ! Elle est aussi fraîche que la Manche un mois d’avril ! Une fois acclimatés à la température de l’eau, nous grimpons quelques rochers pour atteindre le spot de notre premier saut qui sera à 6m de hauteur. Too easy !

Johan nous amène dans la foulée à un autre spot de 7m de haut pour parfaire notre technique. Eh oui ! On ne saute pas n’importe comment en kloofing. Il faut pouvoir éviter les plats, que ce soit pour le buste, les bras ou même le visage !

Ensuite, c’est parti pour le grand saut, 14m ! Johan aurait voulu nous faire sauter de plus haut (18 et 22m) mais il a jugé les sauts trop risqués à cause des rafales qui peuvent nous déséquilibrés. Même de 14m, on a un peu de mal à rester immobile d’ailleurs. M’enfin bon… Heureusement qu’on n’a pas du sauter de plus haut. Quatorze mètres, ça commence à faire ! Il faut avoir complètement débranché le cerveau et y aller franco ! Plouf ! Ayant un eu peu peur, j’ai oublié de relever la tête avant de rentrer dans l’eau et je prends un petit plat sur le visage. Ca fait un peu mal mais rien ne peut m’atteindre. Je l’ai fait ! J’ai même réussi à toucher l’orgueil de Michael qui a finalement décidé de sauter après moi alors qu’il allait rebrousser chemin.

IMGP5373Pour conclure cette expédition riche en adrénaline, on fait une petite descente en rappel pour atterrir dans une énième piscine. Nous ne faisons une descente de « seulement » 40m à cause du vent. S’il n’avait pas été aussi fort, nous aurions grimpé plus en altitude pour faire une descente de plus de 100m le long d’une chute d’eau !

Nous rentrons ensuite à l’auberge de jeunesse pour prendre une petite collation avant de repartir à Cape Town.

« After effort comes comfort ! »

Publicités

Publié le 21 avril 2013, dans Afrique du Sud, Roadtrip (03/13 - 04/13), et tagué , , , , , , , , , , . Bookmarquez ce permalien. 1 Commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :